ESA title
Technical centre at Europe's Spaceport
Agency

L’ESA et le CNES signent un contrat pour l’entretien et la modernisation du Port spatial

16/12/2020 615 views 7 likes
ESA / Space in Member States / France

L’ESA contribuera à l’entretien, aux opérations et à la modernisation du Port spatial de l’Europe situé à Kourou, en Guyane, au cours de la période allant de 2020 à 2024.

Un contrat pour «Le maintien en condition opérationnelle de la base de lancement du Centre spatial Guyanais pour la période 2020-24, incluant les activités principales de rénovation de la base de lancement» a été signé le 16 décembre 2020 durant le Conseil de l’ESA par Jan Wörner, Directeur général de l’ESA, et Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, l’Agence spatiale française. 

Ce contrat fait suite aux décisions prises pendant Space19+ au sujet du financement du Port spatial de l’Europe. Il permet à l’ESA de :

  • contribuer à maintenir la sécurité et le bon fonctionnement des installations du Port spatial de l’Europe — y compris pendant les opérations du port spatial — comme l’ESA le fait depuis 1975,
  • d’investir en outre dans la modernisation de la base de lancement et la réduction de ses coûts fixes de fonctionnement. 

La base de lancement comprend les installations et les services à l’intérieur et à l’extérieur du Port spatial qui sont indispensables à une campagne de lancement, y compris la sûreté et la sécurité de la base. 

L’Europe fait décoller trois types de lanceurs: Ariane 5Vega et Soyouz. L’arrivée dans un futur proche de Ariane 6 et de Vega-C au Port spatial de l’Europe est l’opportunité de réorganiser et de renouveler la base de lancement pour l’adapter au mieux aux nouveaux besoins des missions en améliorant les installations et la disponibilité des services. 

Les rénovations effectuées sur la base de lancement vont améliorer la disponibilité et la rentabilité des installations, et s’attaquer à la réfection de certains systèmes vieillissants, comme les réseaux souterrains d’eau et d’air conditionné, ou encore le réseau routier. Tout cela sera couvert dans le cadre du projet d'«activités principales de rénovation de la base de lancement».

Activités principales de rénovation de la base de lancement (CSG-Nouvelle Génération ou CSG-NG)

La centrale biomasse prévue au Port spatial de l'Europe (vue d'artiste)
La centrale biomasse prévue au Port spatial de l'Europe (vue d'artiste)

Il va être nécessaire de restructurer en profondeur le concept opérationnel du Port spatial de l'Europe afin d’atteindre des objectifs de flexibilité accrue et de réduction des coûts. Cette restructuration sera mise en œuvre à travers des activités de rénovation, qui comprennent la construction d’un nouveau centre des opérations de mission pour une surveillance centralisée. Il sera utilisé pour le contrôle à distance et la surveillance de la base de lancement. Les activités opérationnelles seront automatisées, et l’intelligence artificielle sera déployée dans la mesure du possible. 

L’ESA et le CNES prévoient de diminuer les coûts d'exploitation et d'effectuer une transition vers des sources d’énergie vertes et renouvelables sur site. Ces nouvelles sources d’énergie visent à produire 90% de l’énergie consommée par le Port spatial d’ici la fin 2025. Ces changements rendront le Port spatial de l’Europe plus propre, et permettront une réduction globale significative des coûts de fonctionnement.

Signature du contrat
Signature du contrat

«Le rôle joué par l’ESA dans l’entretien et la modernisation du Port spatial de l’Europe est un élément important de l’accès garanti à l’espace pour tous les clients européens, et en particulier pour les missions institutionnelles européennes. Dans le même temps, l'ESA participe activement à rendre le Port spatial plus durable,» commente Daniel Neuenschwander, directeur du transport spatial à l’ESA.

Related Links