ESA

Back to Index

English  |  German

N° 36–2015: Appel aux médias : signature de l’accord de coopération relatif à MetOp-SG

30 septembre 2015

Les représentants des médias sont invités à un événement organisé à l’occasion de la signature de l’Accord de coopération entre l’ESA et EUMETSAT relatif à la série des satellites météorologiques MetOp de deuxième génération (MetOp-SG).

Cet événement, qui marque le franchissement d’une nouvelle étape dans la coopération durable et fructueuse entre l’ESA et EUMETSAT, aura lieu au Siège de l’ESA, à Paris (France), le lundi 5 octobre prochain.

 

L’Accord sera signé par Volker Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre de l’ESA, et Alain Ratier, Directeur général d’EUMETSAT.

 

Les satellites MetOp-SG forment le segment spatial du programme de deuxième génération du Système polaire d’EUMETSAT (EPS-SG), qui fournira des observations essentielles, depuis son orbite polaire, de 2021 à 2042. Le futur système poursuivra et augmentera les capacités d’observation existantes, ce qui permettra d’améliorer les prévisions météorologiques opérationnelles à court et long terme (jusqu’à 10 jours).

MetOp‑SG comprendra au total six satellites, répartis en deux séries : la série A sera affectée à une mission de sondage atmosphérique et d’imagerie optique, tandis que la série B correspondra à une mission d’imagerie hyperfréquence.

Le nouveau système apportera des améliorations significatives dans les domaines de la prévision météorologique, de la chimie atmosphérique, de l’océanographie opérationnelle, de l’hydrologie et de la surveillance du climat. Chaque série comportera trois satellites, de manière à assurer une durée de vie opérationnelle de 21 ans.

 

Le premier satellite de la série A doit être lancé à la mi-2021. Le lancement du premier satellite de la série B aura lieu 18 mois plus tard.

 

La signature de l’Accord officialisera la mise en place, pour les satellites MetOp-SG, d’un modèle de coopération qui a déjà fait ses preuves :

 

L’enveloppe financière cumulée du programme MetOp-SG de l’ESA et du programme EPS-SG d’EUMETSAT s’élève à plus de 4,1 milliards d’euros aux conditions économiques de 2012.

Programme

11 h 30–11 h 35          Allocution de bienvenue (J. Woerner, DG de l’ESA)

11 h 35–11 h 45          Le programme EPS-SG d’EUMETSAT (A. Ratier, DG d’EUMETSAT)

11 h 45–11 h 55          Les satellites MetOp-SG (V. Liebig, Directeur des Programmes d’observation de la Terre de l’ESA)

11 h 55–12 h               Signature de l’Accord           

12 h–12 h 15               Séance de questions/réponses       

12 h 15–12 h 30          Rafraichissements

12 h 30                       Fin

Accréditation

Les journalistes souhaitant assister à l’événement sont invités à s’inscrire par courriel à l’adresse media@esa.int d’ici le vendredi 2 octobre 2015 au plus tard.

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au  développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt et un États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Dix-neuf d’entre eux font également partie de l’Union européenne (UE).

La Hongrie, également membre de l’UE, a signé un accord d’adhésion à la Convention de l’ESA et deviendra, dès ratification de cet accord, le vingt-deuxième État membre de l’ESA.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec sept autres États membres de l’UE.

Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

L’ESA coopère également avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour plus d’information:

ESA – Bureau Relations avec les médias
Email: media@esa.int
Tel: +33 1 53 69 72 99



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

144


Copyright 2000 - 2019 © European Space Agency. All rights reserved.