ESA

Back to Index

English  |  German

N° 8–2017: Lancement du deuxième satellite du programme Copernicus offrant une vision polychrome

7 mars 2017

Le satellite Sentinelle 2B développé par l’ESA vient d’être lancé, doublant ainsi la capacité d’imagerie optique haute résolution de la mission Sentinelle 2 pour le système de surveillance environnementale Copernicus de l’Union européenne.

Le satellite de 1,1 tonne a été placé en orbite par un lanceur Vega depuis le port spatial de l’Europe à Kourou (Guyane française) le 7 mars à 1h49 TU (2h49 heure de Paris, 22h49 heure locale le 6 mars).

La séparation du premier étage a eu lieu 1 minute 55 secondes après le décollage, celle du deuxième étage et de la coiffe à respectivement 3 minutes 39 secondes et 3 minutes 56 secondes, et celle du troisième étage à 6 minutes 32 secondes.

Après deux rallumages, l'étage supérieur de Vegaa positionné la Sentinelle 2B sur l’orbite héliosynchrone visée. Le satellite s’est séparé de l’étage 57 minutes 57 secondes après le décollage.

Les contrôleurs du Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de l’ESA, situé à Darmstadt (Allemagne), ont ensuite établi des liaisons de télémesure et procédé au contrôle d’attitude, afin de permettre le démarrage de l’activation de systèmes de Sentinelle. Les panneaux solaires du satellite s’étaient déjà déployés.

Après cette première phase de lancement et de début de fonctionnement en orbite, qui dure généralement trois jours, les contrôleurs vérifieront les instruments puis les étalonneront pour procéder à la recette du véhicule spatial. La mission devrait entrer en phase d’exploitation dans trois à quatre mois.

« Ce lancement marque une nouvelle étape du déroulement du programme Copernicus, qui constitue le système d’observation de la Terre le plus sophistiqué au monde. Nous prévoyons d’agrandir la constellation dans les prochains mois, en y ajoutant deux satellites supplémentaires, Sentinelle 5P et Sentinelle 3B, » commente le Directeur général de l’ESA, M. Jan Woerner.

La mission d’imagerie optique Sentinelle 2 repose sur une constellation de deux satellites identiques : Sentinelle 2A, lancé en juin 2015, et Sentinelle 2B. Bien que lancés séparément, les deux satellites occupent la même orbite, à 180° l’un de l’autre. Tous les cinq jours, ils couvriront ensemble la totalité des terres émergées et des grandes îles, ainsi que des eaux intérieures et côtières, entre les latitudes 84°S et 84°N, optimisant ainsi la couverture et la fourniture de données au niveau mondial.

Chaque satellite Sentinelle 2 transporte une caméra multispectrale innovante à haute résolution. Capable de distinguer 13 bandes spectrales, celle-ci offre une nouvelle perspective des sols et de la végétation. Conjuguant une haute résolution, des capacités spectrales inédites, une largeur de fauchée de 290 km et une répétitivité élevée, elle permet d’obtenir des vues de la Terre sans précédent.

Les informations obtenues grâce à cette mission permettent d’améliorer les pratiques agricoles, de surveiller les forêts du monde entier, de détecter la pollution des lacs et des eaux côtières, et de cartographier les zones de catastrophes.

« J’ai pris part personnellement au programme Copernicus dès ses débuts et j’ai participé à son élaboration au fil du temps. Aussi est-il particulièrement satisfaisant de voir se concrétiser la constellation de satellites qui fournit les données pour les services dont nous avions rêvé, » précise Josef Aschbacher, Directeur des Programmes d’observation de la Terre à l’ESA.

« Avec le lancement de ce jour, Sentinelle 2B rejoint son jumeau Sentinelle 2A. Ils assureront une couverture mondiale tous les cinq jours grâce à leur capteur haute résolution, 13 canaux, ce qui n’a encore jamais été réalisé par cette catégorie de satellites. J’ai hâte de découvrir les nombreuses applications innovantes découlant de Sentinelle 2 maintenant que la constellation est complète. »

Les six familles de satellites Sentinelle constitueront le cœur du réseau de surveillance de l’environnement Copernicus de l’Union européenne. Initiative phare de l’UE dans le domaine spatial, Copernicus fournit des informations opérationnelles sur les terres émergées, les océans et l’atmosphère terrestres à l’appui des politiques à mettre en œuvre dans le domaine de l’environnement et de la sécurité et pour répondre aux besoins tant des particuliers que des fournisseurs de services.

 

 

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec six autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA www.esa.int

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

 

Bureau Relations avec les médias de l’ESA

Tél. : +33 1 53 69 72 99

Email : media@esa.int


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

145


Copyright 2000 - 2019 © European Space Agency. All rights reserved.