ESA

Back to Index

English  |  German

N° 10–2019: Lancement réussi pour EDRS-C

6 août 2019

Arianespace a procédé au lancement du deuxième satellite de la constellation qui forme le Système européen de relais de données (EDRS) le 6 août à 21:30 CEST (19:30 UTC). EDRS-C s’est envolé du port spatial de l’Europe à Kourou (Guyane française) à bord d’un lanceur Ariane 5, en compagnie du satellite Intelsat 39.

Le système EDRS permet d’observer la Terre en temps quasi réel. Cette « autoroute spatiale de l’information » (SpaceDataHighway), comme l’a surnommé son opérateur privé, Airbus, utilise des technologies laser de pointe pour raccourcir de façon spectaculaire le délai de transmission entre les satellites d’observation et la Terre – ce qui permet par exemple d’accélérer le déploiement d’opérations de secours. Ce système stimule par ailleurs le développement de nouveaux services et produits, ce qui crée des emplois et dynamise l’économie. 

Le satellite EDRS-C émettra depuis une orbite géostationnaire, à 31 degrés de longitude est. Il a rejoint EDRS-A, lancé en janvier 2016. Les deux satellites peuvent relayer des données à un débit pouvant atteindre 1,8 Gbit/s.

Leur positionnement géostationnaire leur permet de rester en contact quasi permanent avec les satellites d’observation qui volent pour la plupart à une altitude inférieure, en orbite terrestre basse. À défaut, les satellites d’observation devraient attendre de passer dans l’axe de visée de leurs stations sol pour envoyer leurs données, ce qui peut occasionner jusqu’à 90 minutes de retard.

Grâce aux satellites EDRS, le routage de ces données est assuré en temps quasi réel. Depuis fin 2016, EDRS transmet chaque jour des images de la Terre acquises par les quatre satellites d’observation Sentinelle du programme Copernicus. Il est également prévu d’installer une nouvelle antenne à l’extérieur du laboratoire européen Columbus afin que le système puisse relayer les données de la Station spatiale internationale.

Le satellite EDRS-C, fabriqué par OHB-System AG, repose sur une plateforme SmallGEO. Il embarque une charge utile baptisée HYLAS 3, propriété d’Avanti Communications, qui émettra dans la bande Ka et prendra en charge les communications satellitaires au-dessus de l’Afrique et du Moyen-Orient.

EDRS est un nouveau système satellitaire européen indépendant. Né d’un partenariat public-privé entre l’ESA et Airbus, il répond à la volonté de l’ESA de mobiliser des industriels autour de programmes d’envergure pour encourager des développements technologiques qui profiteront à terme à l’économie. 

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace. L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte 22 États membres : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Suède et Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.

L’ESA a mis en place une coopération officielle avec six autres États membres de l’UE. Par ailleurs, le Canada participe à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale. Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

ESA – Salle de presse et Relations avec les médias
Email : media@esa.int 
Tél. : +31-71-5656409


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

73


Copyright 2000 - 2019 © European Space Agency. All rights reserved.