Back to Index English German
Applications

N° 7–2015: Appel aux médias : dernière chance de voir le satellite Sentinelle 2

13 February 2015

L’ESA, la Commission européenne, Airbus Defence and Space et le centre d’essai IABG, invitent les médias à venir voir le satellite Sentinelle 2A à Ottobrunn (Allemagne) le 24 février.

Avant que Sentinelle 2A soit conditionné et envoyé en Guyane française, où aura lieu son lancement, les médias sont invités à découvrir dans la salle blanche ce satellite à la pointe de la technologie. Des responsables du projet et des spécialistes expliqueront comment cette nouvelle Sentinelle marquera un tournant dans la surveillance de l’état de la végétation terrestre et le suivi de l’évolution de l’utilisation des sols.

Offrant une vision polychrome à Copernicus, programme européen de surveillance de l’environnement, Sentinelle 2A combine une haute résolution et des capacités multispectrales inédites – une première pour l’ESA. Avec une largeur de fauchée de 290 km et une répétitivité élevée, Sentinelle 2 fournira des images des paysages terrestres et de leur évolution avec un niveau de détail et de précision inégalé.

Les informations ainsi collectées permettront notamment d’améliorer les pratiques agricoles, de suivre l’état des forêts de la planète, de détecter des cas de pollution dans des lacs ou des eaux côtières, de contribuer à la cartographie des catastrophes, etc.

Le satellite a été construit par un consortium industriel piloté par Airbus Defence and Space, maître d’œuvre du projet.

Sentinelle 2 sera lancé en juin par une fusée Vega depuis le CSG, port spatial de l’Europe à Kourou, en Guyane française.

La conférence de presse et la visite de la salle blanche organisées le 24 février seront ponctuées par des interventions de représentants de l’ESA, d’Airbus DS, de la Commission européenne et de spécialistes des applications.

 

Programme

11h00 Allocution de bienvenue par Rudolf Schwarz, Directeur général d’IABG

11h10 Volker Liebig, de l’ESA, présente la composante spatiale de Copernicus

11h25 Reinhard Schulte-Braucks, de la Commission européenne, présente le rôle de Sentinelle 2 dans le programme Copernicus

11h40 Michael Menking, d’Airbus Defence and Space, décrit le travail réalisé par l’industrie

11h55 François Spoto, de l’ESA, et Heinz Sontag, d’Airbus DS, reviennent sur le développement de Sentinelle 2

12h15 Markus Probeck, de GAF-AG, présente certaines applications de Sentinelle 2

12h30–13h00 Séance de questions-réponses, suivie d’une visite dans la salle blanche pour y voir le satellite

13h00–14h00 Buffet et possibilités d’interviews

 

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

ESA Bureau Relations avec les médias 

Tél. : +33 1 53 69 72 99

Courriel : media@esa.int

 

Airbus Defence and Space
Mathias Pikelj

Tél. : +49 7545 8 9123

Courriel : mathias.pikelj@astrium.eads.net

 

Astrid Emerit

Tél. : 0033686654502

Courriel : astrid.emerit@astrium.eads.net

 

IABG
Monika Peters

Tél. : +49 89 6088 2030

Courriel : petersm@iabg.de

Formulaire d’accréditation
 
Sentinelle 2A – Journée des médias, mardi 24 février 2015, 11h–14h CET
IABG
Einsteinstrasse 20

D-85521 Ottobrunn
presse_intern@iabg.de

 

Prénom :__________________________

Nom :______________________

Nationalité : ____________________

Numéro de passeport : ___________________

Délivré par : ______________________

Date d’expiration : _____________________

Organe de presse : __________________________________________________

Adresse : __________________________________________________

__________________________________________________

Tél. : ______________________

Courriel : ___________________________________________

Une carte d’identité ou un passeport valide sera exigé à l’entrée.

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à gérer le développement des capacités spatiales de l’Europe et à faire en sorte que les investissements dans l’espace bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. Dix-huit d’entre eux sont également membres de l’Union européenne (UE). La Hongrie et l’Estonie, membres de l’UE, devraient elles aussi adhérer prochainement à l’ESA.

Six autres États membres de l’UE ont signé des accords de coopération avec l’ESA. Le Canada participe aussi à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

L’ESA coopère également avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel.

L’ESA développe les lanceurs, les satellites et les moyens sol dont l’Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, elle développe et lance des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, elle envoie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et elle mène en coopération des projets d’exploration humaine de l’espace.

Pour en savoir plus sur l’ESA : www.esa.int