ESA title
Wind profile from Aeolus 6 May 2020
Agency

Mise à disposition des données d’Aeolus

14/05/2020 410 views 3 likes
ESA / Space in Member States / France

La mission Aeolus de l’ESA, qui fournit de nouvelles informations à propos des vents, a déjà été qualifiée de succès. Cette remarquable mission a franchi une nouvelle étape : ses données sont maintenant distribuées aux services de prévisions et aux scientifiques moins de trois heures après que les mesures aient été effectuées dans l’espace.

Aeolus est l’une des missions d’exploration de la Terre de l’ESA, qui visent toutes à démontrer comment de nouvelles manières d’observer la Terre permettent d’améliorer notre compréhension du fonctionnement du système Terre.

Aeolus est la première mission à effectuer directement le profil des vents terrestres depuis l’espace, et ce au moyen de l’un des instruments les plus sophistiqués à avoir jamais été mis sur orbite.

Comprendre les vents terrestres
Comprendre les vents terrestres

Aeolus émet de brèves impulsions lumineuses intenses dans l’ultraviolet au moyen d’un laser et mesure le décalage Doppler de la toute petite part de lumière rétrodiffusée par les molécules et les particules. Ce principe permet d’établir des profils verticaux qui indiquent la vitesse horizontale du vent dans les vingt-six premiers kilomètres de l’atmosphère.

Josef Aschbacher, directeur des programmes d’observation de la Terre de l’ESA, explique : « Nous savions qu’Aeolus ne serait pas une mission facile à développer, et en effet, il nous a fallut plusieurs années avant d’arriver à un résultat qui nous permette de procéder au lancement. Elle en valait la peine puisqu’en vingt mois en orbite cette mission n’a cessé de démontrer qu’elle va profiter à la fois à la science et à la société. »

Profil des vents produit par la mission Aeolus le 6 mai 2020
Profil des vents produit par la mission Aeolus le 6 mai 2020

Peggy Fischer de l’ESA explique : « Nous avons consacré une grande quantité de travail à l’amélioration des données d’Aeolus avant cette mise à disposition. Cette technologie satellite était si nouvelle qu’il nous a fallut comprendre et corriger certains biais dans les données qui étaient inconnus avant le lancement de la mission. »

« A cet effet, des experts clés de la mission Aeolus issus de différentes organisations, dont Météo-France, ont travaillé ensemble au sein de l’équipe Aeolus Disc (Data Innovation and Science Cluster) afin de valider et d’optimiser le traitement des données et les méthodes de correction des biais. »

Play
$video.data_map.short_description.content
Flux de données Aeolus
Access the video
Nouvelle station sol en Antarctique pour augmenter le flux de données d’Aeolus
Nouvelle station sol en Antarctique pour augmenter le flux de données d’Aeolus

Même si Aeolus était une mission de recherche et de démonstration, elle a prouvé sa valeur en tant que mission opérationnelle puisque ses données sont utilisées pour les prévisions météorologiques quotidiennes, ouvrant la voie à une éventuelle future flotte de satellites d’étude des vents dotés d’un lidar à effet Doppler.

Alain Ratier, Directeur Général d’EUMETSAT, conclut : « EUMETSAT va maintenant publier les données d’Aeolus quasi en temps réel pour les 4000 utilisateurs d’EUMETCast et toute la communauté de l’Organisation météorologique mondiale (WMO). Cela donnera à tous les centres de prévisions l’opportunité de se familiariser avec ces nouvelles données et d’évaluer leur intérêt. Le retour des utilisateurs et le résultat des études en cours sur l‘instrument ESA et le satellite nous aideront à planifier une éventuelle mission opérationnelle lidar à effet Doppler, qui nous permettrait d’ajouter une capacité, actuellement manquante, de profilage des vents à la prochaine génération de notre Système polaire EPS-SG. »