L’ESA recrute des candidats pour des « Missions vers Mars » simulées en 2008/2009

Artist's impression
A human mission to Mars is a bold vision for the time beyond the International Space Station
19 juin 2007

L’ESA prépare de futures missions d’exploration habitées vers Mars. Elle recherche actuellement des volontaires pour participer à 520une mission vers Mars simulée de longue durée.

Fouler le sol de la Planète rouge est l’un des derniers défis titanesques de l’homme à rester encore à l’état de rêve. Mais, un jour, certains d’entre nous rejoindront cette destination hors du commun. Ils le feront au cours d’un voyage qui ne leur offrira aucune voie d’échappement une fois la navette spatiale sur sa trajectoire directe pour Mars.

Les défis

Ces hommes et ces femmes vivront en autarcie totale pendant les près de deux ans que durera l’aller-retour. S’ils seront soutenus par le travail de milliers d’ingénieurs et de chercheurs restés sur Terre, leur survie n’en sera pas moins entre leurs mains.

Les membres de l’équipage devront affronter un isolement et un confinement extrêmes. Ils perdront la Terre de vue. Imaginez qu’un contact radio emploiera 40 minutes pour rejoindre la Terre puis retourner à ces explorateurs de l’espace.

Si une telle mission habitée vers Mars est un projet audacieux qui ne devrait voir le jour qu’après l’épopée de la Station spatiale internationale, les préparatifs ont toutefois déjà commencé. L’objectif est simple : envoyer des êtres humains sur Mars dans le cadre d’une mission d’exploration. Des personnes qui vivront et travailleront ensemble dans un vaisseau spatial pendant 500 jours.

La simulation

Afin de mieux cerner les facteurs humains d’une telle mission, l’Agence spatiale européenne (European Space Agency (ESA)) fait équipe avec l’Institut Russe des Problèmes Biomédicaux (Russian Institute of Biomedical Problems (IBMP)) avec lequel elle enverra une équipe conjointe de six membres d’équipage dans une mission vers Mars simulée de 520 jours.

La simulation suit le profil d’une mission vers Mars réelle, phase d’exploration à la surface de Mars comprise. L’alimentation sera identique à celle fournie à bord de la Station spatiale internationale.

Les simulations auront lieu sur Terre, à Moscou, à l’intérieur de locaux spécialement aménagés. Une première étude « précurseur » de 105 jours est programmée pour la mi-2008. Elle devrait être suivie d’une seconde étude de 105 jours avant le début de la simulation complète de 520 jours fin 2008 ou début 2009.

L’ESA recherche 12 volontaires pour participer aux simulations et, par là, aux préparatifs de son prochain grand défi : une mission vers Mars. Elle a besoin de quatre volontaires pour chacune des trois simulations. La procédure de sélection ressemble à celle des astronautes de l’ ESA si ce n’est que les facteurs psychologiques et la résistance au stress feront l’objet d’une attention plus poussée que la forme physique.

L’aventure vous tente ?

Pour des informations détaillées sur cet appel de candidatures et le formulaire de demande, veuillez consulter :

http://www.spaceflight.esa.int/callforcandidates

Concordia

L’ESA recherche aussi une personne (par an) possédant une formation médicale pour participer aux projets scientifiques et techniques de la station antarctique Concordia. Pour de plus amples détails, consultez l’adresse Internet indiquée ci-dessus.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.