Une semaine européenne « space weather » dans la Venise du Nord

L’affiche de la 7ème édition de l’ESWW
12 novembre 2010

C’est devenu une tradition. Pendant une semaine, les chercheurs concernés par le « space weather » (météo de l’espace) se réunissent durant une semaine dans une ville belge à l’invitation du STCE (Solar-Terrestrial Centre of Excellence), qui est implanté à Bruxelles. La Conférence ESWW7 (7th European Space Weather Week) va se dérouler, comme l’an passé, dans le cadre pittoresque de Bruges, la Venise du Nord, du 15 au 19 novembre.

Cette semaine qui réunit les représentants d’une communauté pluridisciplinaire pour faire le point sur les recherches et missions la Météo de l’Espace (Space Weather) est organisée avec le soutien de l’ESA par le STCE. Créé et financé par le gouvernement belge, c’est un réseau qui établit une synergie essentielle entre les compétences - pour l’observation des relations Soleil-Terre – de trois institutions fédérales belges : l’Observatoire Royal de Belgique (ORB), l’Institut Royal Météorologique (IRM) et l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB).

Un Directeur ESA mis à l’honneur

Proba-2 shows solar flare that came to Earth
ESA's Proba-2 records solar eruption

L’édition 2010 se déroule dans le contexte international de la Présidence belge de l’Union. Son coup d’envoi sera donné le 15 novembre au soir par David Southwood, Directeur ESA de la Science et l’Exploration robotique, qui sera le conférencier d’honneur. Il mettra l’accent sur les atouts de l’Europe dans le contexte de l’initiative SSA (Space Situational Awareness) de l’ESA. On sait que la Belgique, au moment où cette initiative fut lancée au Conseil ministériel de La Haye en novembre 2008, a décidé d’avoir une participation (41 %) dans le volet « space weather» du programme SSA. Entretemps, l’observatoire solaire PROBA-2 « made in Belgium » surveille l’activité de notre étoile et mesure son influence sur notre planète. Ses images et données sont exploitées par le SIDC (Solar Influence Data Analysis Center) à l’Observatoire Royal de Belgique. Il est un précieux outil pour les activités SSA.

L’exploration humaine de l’espace : défis, risques et avantages

Les cinq sessions de l’ESWW7 aborderont les thèmes suivants : le SSA « Space Weather » dans le cadre des infrastructures de crise en Europe, l’impact du milieu de l’espace sur le fonctionnement des engins spatiaux, les stratégies d’observation et d’analyse dans le suivi des phénomènes solaires, les produits et services de « Météo de l’Espace », les modèles « Space Weather » qui vont de la recherche aux applications. Tous ces sujets sont plus que jamais d’actualité. Non seulement avec la présence permanence d’hommes et de femmes dans l’ISS (International Space Station). Mais également à l’heure du changement global sur une Terre sous l’influence de l’activité du Soleil et des rayonnements cosmiques.

L’influence de l’environnement spatial sur le déroulement des missions habitées d’exploration lointaine et de longue durée fera l’objet d’un débat entre quatre chercheurs (Allemagne, Etats-Unis, Royaume-Uni). Le 16 novembre en début de soirée, il sera question des défis et des risques liés aux phénomènes de « space weather » qui influencent les équipages dans l’espace. Dans quelle mesure la santé des astronautes, cosmonautes et taïkonautes se trouve-t-elle affectée par les rayonnements du Soleil et du Cosmos ? Comment assurer une protection continue qui soit efficace ? A quels effets doit-on s’attendre pour les systèmes osseux, nerveux, cardiaque et cérébral du corps humain ?

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.