Léopold Eyharts intègre l'équipage de l'ISS

Prêt à embarquer sur Atlantis, jeudi
10 février 2008

L'astronaute français de l'ESA vient officiellement de prendre ses quartiers à bord de la Station Spatiale Internationale, en échangeant sa place avec l'astronaute Dan Tani, de la NASA, qui devient membre de l'équipage d'Atlantis.

Cet échange a été matérialisé par un transfert qui a eu lieu vers 00h20 CET, dans la nuit de samedi à dimanche, lorsque le siège anatomique de Dan Tani a été ôté du vaisseau Soyouz TMA-11 et remplacé par celui de l'astronaute européen. Le Soyouz sert en effet de vaisseau de secours pour l'équipage permanent et c'est désormais à son bord que devra se rendre Léopold Eyharts en cas de situation d'urgence à bord de la Station. Dan Tani, quant à lui, reviendra sur Terre avec le reste de l'équipage d'Atlantis, dans huit jours.

Le transfert des sièges, prévu à la mi-journée ce dimanche, a été avancé de 13 heures en raison des modifications du plan du vol liées au report de 24 heures de la première sortie dans l'espace.

Léopold Eyharts fait donc désormais partie de l'Expédition 16 d'occupation permanente de l'ISS. Il y officie en tant qu'ingénieur de vol aux côtés de l'Américaine Peggy Whitson, commandant de bord, et de l'autre ingénieur de vol, le Russe Youri Malenchenko. Sa mission consistera à assurer le bon fonctionnement de la Station et des expériences qu'elle abrite.

Premier dans Columbus

Eyharts inspects exterior Columbus
Dernière inspection de Columbus avant la mission

C'est à lui aussi que reviendra la responsabilité d'assurer – avec l’assistance des autres membres d’équipage - la bonne installation et l’activation du laboratoire européen Columbus, ainsi que la mise en route de ses équipements et des premières expérimentations à son bord. Cette tâche commencera dès l'arrimage du module, prévu vers 20h00, puisque c'est à lui qu'il incombera d'activer les 16 verrous motorisés qui "boulonneront" Columbus à l'ISS.

Le lendemain, c'est lui aussi qui ouvrira l'écoutille du module européen et sera le premier à pénétrer à l'intérieur. « En tant qu'Européen, c'est un grand honneur d'avoir été choisi pour cette mission aussi importante que symbolique et je n'échangerai pas ma place. Ce sera un moment de grande émotion. » confiait-il avant son départ.

Des copropriétaires très présents

Columbus, tel qu'il apparaîtra dans quelques jours

Le Français est le deuxième astronaute de l'ESA à faire officiellement partie de l'équipage de la Station après l'Allemand Thomas Reiter, qui a occupé ces fonctions pendant 159 jours en 2006. Normalement, Léopold Eyharts devrait rester en poste bien moins longtemps puisque sa relève est programmée dès le prochain vol de la navette, pour la mission STS-123 prévue courant mars. En cas de report de ce vol de navette, il reviendrait sur Terre à bord du Soyouz avec les autres membres de l'Expédition 16, dans le cadre de la relève de l'équipage par l'Expédition 17, prévue en avril.

A partir de l'an prochain et du passage de l'équipage permanent de l'ISS à six membres (répartis entre trois Russes et trois Occidentaux), un astronaute de l'ESA fera partie de cet équipage en moyenne trois mois par an, au prorata de la contribution européenne à la réalisation du complexe orbital. Le reste du temps, les expérimentations européennes à bord de l'ISS se poursuivront sous la supervision et avec l'assistance des astronautes non-européens.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.