Les 40 ans du premier pas sur la Lune fêtés aussi à Saint Tropez

De nombreuses personnalités du spatial présentes sur la scène de St Tropez
3 août 2009

La légendaire Citadelle de St Tropez servait mercredi dernier de théâtre pour le fascinant "Space Show", organisé avec le soutien exceptionnel de la Direction des Vols habités de l'ESA (D/HSF), en coopération avec le CNES et la Ville de St Tropez. Cette soirée fut rythmée par les témoignages des astronautes français de l’ESA Claudie et Jean-Pierre Haigneré, Jean-François Clervoy et Thomas Pesquet.

Lors de la liaison en direct avec leur collègue du Corps européen des astronautes Frank De Winne à bord de la Station spatiale internationale (ISS) leur émotion mêlé aux anecdotes et à l’enthousiasme de Buzz Aldrin et au show laser qui s'en suivit, ont laissé ravis néophytes et passionnés de conquête spatiale.

L’astrophysicien du CNRS Patrick Michel inaugurait la soirée par une présentation brillante et pleine de poésie sur la formation de la Lune et l’impact de cet événement sur notre planète. S’en suivit une introduction vidéo sur la mission Apollo XI dont les images, quarante ans après, continuent de fasciner l'assemblée. Avant l'arrivée, sous les applaudissements d'une foule debout, de la vedette de la soirée, Buzz Aldrin.

"Allo la Terre, ici l'ISS !"

Buzz Aldrin, Claudie Haigneré et Jean-François Clervoy saluant l'ISS

Après des témoignages captivants sur la mission Apollo XI, la régie annonce que la liaison avec l’ISS est établie. Les astronautes de l’ESA rejoignent alors Buzz Aldrin sur scène. Vincent Pérot, le présentateur de la soirée, demande à Frank De Winne s’il nous entend.

Les 1600 personnes présentes tendent l’oreille, les secondes s’égrainent, ne renvoyant que l’écho de l’appel et quelques bruissements sonores. Puis, un frisson parcours la foule lorsque l’astronaute européen Frank De Winne lance à son tour : « Bonjour tout le monde ! ». L’accent de la conversation entre Frank De Winne et les intervenants sur scène est mis sur l’importance de la coopération internationale dans les activités de vols habités.

Passage de témoin

Tu devras être patient et respecter tes aînés.

Retour sur le plateau où les astronautes français de l’ESA s'expriment sur leurs expériences spatiales. L'occasion pour Thomas Pesquet, astronaute nouvellement recruté par l’ESA, de serrer la main de Buzz Aldrin, passage de témoin symbolique d'une génération à l'autre. Celle qui est allée sur la Lune et celle qui préparera le futur des vols habités. «Tu devras être patient » sera le premier conseil solennel de Buzz Aldrin à Thomas Pesquet, puis il ajoute, non sans une pointe d’ironie «…et respecter tes aînés ».

P. Trefouret (CNES) et F. Doblas (ESA)

Vient alors le moment pour Aldrin de raconter son séjour, en détaillant le fonctionnement d'une combinaison spatiale amenée sur le plateau. Anecdotes et petits détails distillés par le deuxième homme à avoir marché sur le satellite de la Terre régalent le public qui l'applaudit encore une fois lorsqu'il finit par conclure «Si vous tenez absolument à m’appeler un ‘héros’, alors pourquoi pas, j’accepte ».

En guise d'épilogue, un show laser accompagné du Space Show ESA: planètes, satellites et mission de l'Agence spatiale européenne. La soirée a conquis le public qui demande déjà où et quand se tiendra le prochain ESA Space Show.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.