Début du développement de Meteosat Troisième Génération

Les satellites MTG-I et MTG-S
18 novembre 2010

Nouvelle étape importante dans la préparation de la nouvelle flotte de satellites météorologiques européens : l'ESA a donné le « feu vert » à Thales Alenia Space France pour entamer les activités de développement sur le programme MTG (Meteosat Troisième Génération).

L'Autorisation préliminaire pour le début des travaux a été signée ce jeudi après une réunion de démarrage entre l'ESA et Thales Alenia Space. Cet accord intervient après plusieurs mois de négociations qui ont permis la mise en place d'une équipe industrielle menée par Thales Alenia Space (France) et les membres initiaux de son consortium, OHB (Allemagne) et Kayser Threde (Allemagne), avec Astrium (France et Allemagne) pour un ensemble de fonctions complémentaires.

L'introduction d'Astrium au sein du consortium sera formalisée au cours des prochains six mois.

Destiné à prendre la suite de MSG (Meteosat Seconde Génération), le programme MTG est mis en place au travers d'une coopération entre Eumetsat et l'ESA pour assurer la continuité de la fourniture de données de météorologie à haute résolution au delà de 2037.

Cette prochaine série de satellites météorologiques géostationnaires représentera une évolution importante du système Meteosat grâce à des améliorations majeures par rapport à la génération actuelle.

La série MTG comprendra six satellites : quatre MTG-I pour l'imagerie et deux MTG-S équipés d'un sondeur. Les deux modèles seront positionnés à la même longitude sur l’orbite géostationnaire.

Le modèle MTG-S, qui emportera également la charge utile Sentinel 4 pour le programme GMES (Global Monitoring for Environment and Security) en passager auxiliaire, constitue une innovation cruciale. Pour la première fois, les satellites Meteosat ne se contenteront plus de fournir des images des systèmes météorologiques, mais ils réaliseront aussi une analyse « couche par couche » de l’atmosphère ce qui permettra d’obtenir davantage d’informations sur la complexité de sa composition chimique.

Le premier satellite MTG-I devrait être lancé à la fin de 2017, tandis que le premier MTG-S le suivra au début de 2019.

Maintenant que l’accord a été donné pour le démarrage du programme, le consortium industriel comprend Thales Alenia Space comme maître d’œuvre du système qui prend également la responsabilité des satellites d’imagerie MTG-I et de leur instrument principal FCI (Flexible Combined Imager). OHB est maître d’œuvre pour les satellites MTG-S avec le soutien d’Astrium Allemagne comme architecte système. L’instrument ISI (Infrared Sounding Instrument) sera développé par Kayser Threde.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.