La Terre vue de l'Espace : les Pays-Bas

21 novembre 2008

Cette image prise par Envisat couvre le cœur des Pays-Bas avec la capitale Amsterdam apparaissant en blanc sur la rive sud du Canal de la Mer du Nord, cette grande voie navigable est-ouest, un peu au-dessus et à gauche du centre de l’image.

Ce grand canal relie la Mer du Nord (à gauche) au lac de Marken (à droite) qui est un réservoir d’eau douce peu profond, séparé du reste du lac d’Ijssel par une digue (en haut à droite). Au dessus du canal se trouve la partie méridionale de la province de Hollande du Nord. A droite du lac de Marken s’étend la province de Flevoland, une zone très plate exclusivement composée de terrains gagnés sur la mer utilisés désormais pour l’agriculture.

Le port de Rotterdam et la province de Zélande sont visibles dans le coin inférieur gauche). Rotterdam est le plus grand port d’Europe. Il s’étend sur plus de 40 km de long et couvre 10 000 hectares. Sa profondeur est de 24 m.

Rotterdam, qui apparaît à l’intérieur des terres en remontant le long du port, est la deuxième ville du pays après Amsterdam. Le centre-ville est situé sur la rive nord de la Nouvelle Meuse, qui divise la ville en deux moitiés, une au nord, l’autre au sud.

La troisième ville du pays, La Haye, est visible le long de la côte au nord du port de Rotterdam. C’est elle qui accueillera les ministres chargés des affaires spatiales des 18 Etats membres de l’ESA et du Canada les 25 et 26 novembre 2008, lorsque l’Agence mettra en œuvre la Politique spatiale européenne, en décidant du démarrage de nouveaux programmes et des prochaines phases des programmes en cours.

Juste au nord de La Haye se situe la ville côtière de Noordwijk, où est établi l’ESTEC, le Centre européen de recherche et de technologie spatiales de l’ESA. La quatrième plus grande ville des Pays-Bas, Utrecht, est clairement visible en blanc, en dessous et à droite du centre de l’image.

Comme les images radar représentent la diffusion par la surface plutôt que la réflexion lumineuse, il n’y a pas de couleur dans une image radar standard. La couleur de celle-ci vient du fait qu’il s’agit en fait d’une image composite « multitemporelle », réalisées à partir de trois images acquises par le radar à synthèse d’ouverture ASAR (Advanced Synthetic Aperture Radar) à des dates différents avec une couleur spécifique associée à chacune.

Dans ce composite, le bleu correspond aux données du 12 mars 2008, le vert au 30 juillet 2008 et le rouge au 28 novembre 2007.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.