ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 57–2005: « Découvertes et compétitivité » au menu des Ministres européens à Berlin

6 décembre 2005

Les Ministres en charge de l’espace des 17 Etats membres de l’Agence spatiale européenne (ESA) et du Canada ont décidé, à l’issue d’une session de deux jours du Conseil de l’ESA, qui en est la plus haute instance décisionnelle, de doter l’Europe spatiale d’un plan cohérent axé sur les découvertes et la compétitivité. Dans ce contexte, ils ont approuvé la poursuite d’une série de programmes en cours et se sont mis d’accord pour lancer de nouvelles initiatives majeures afin que l’Europe dispose d’une stratégie claire et de moyens tangibles pour développer ses activités d'exploration et d'exploitation de l’espace. Ils ont souligné la nécessité pour l’Europe de conserver un secteur spatial compétitif lui permettant de jouer un rôle de premier plan dans les découvertes à venir, de garantir l’accès aux données stratégiques et à de nouveaux services et de consolider sa position sur le marché commercial mondial.

Les Ministres se sont félicités des efforts entrepris pour mieux sensibiliser les citoyens européens aux activités spatiales et à leurs retombées bénéfiques, grâce notamment au succès des récentes missions scientifiques européennes comme Huygens et Mars Express. S’ajoutant à une série de lancements réussis d’Ariane 5, ces missions ont une nouvelle fois confirmé que, lorsqu’elle unit ses forces et ses compétences, l’Europe est capable de relever les défis les plus ambitieux et de se hisser au plus haut niveau mondial en matière de découvertes et d’innovation.

Les Ministres ont également noté le renforcement des relations entre l’Agence et ses partenaires internationaux sur les plans qualitatif et quantitatif. Ils ont souligné l'évolution rapide de l’environnement international du secteur spatial, marquée notamment par une augmentation du nombre des acteurs capables de maîtriser les principales technologies spatiales et de proposer des applications civiles et à usage mixte dans des conditions concurrentielles.

Les Ministres ont réaffirmé l’importance stratégique pour l’Europe d’améliorer sans cesse ses capacités scientifiques, technologiques et industrielles dans le domaine spatial afin de mieux répondre aux attentes de ses citoyens concernant l’environnement, la qualité de vie et la sécurité. Constatant que l’industrie européenne a connu, ces dernières années, des difficultés découlant à la fois d’un fort ralentissement du marché commercial et de la concurrence exercée par des industries bénéficiant de coûts de production inférieurs, ils ont pris note des mesures engagées par l’industrie pour renforcer sa position au prix d’un douloureux processus de restructuration et de concentration, qui s’est traduit par une diminution et un regroupement de ses capacités.

Une étape importante a été franchie avec l'approbation, dans le domaine des lanceurs, d'une politique européenne globale qui garantira la cohérence entre les activités liées aux lanceurs et aux satellites.

Les Ministres ont affirmé qu’il était essentiel de continuer à renforcer la coopération européenne dans le domaine spatial en poursuivant l’élaboration d’une Politique spatiale européenne intégrant les programmes de l’ESA et de l’UE, ainsi que les programmes nationaux et industriels, et en affectant les ressources et les moyens disponibles aux initiatives européennes communes, de manière à atteindre la masse critique nécessaire pour affronter la concurrence mondiale.

Décisions sur les programmes et activités

En ce qui concerne les programmes, les Ministres ont pris un certain nombre de décisions sur les activités obligatoires de l’Agence (Programme scientifique et activités de base) et sur les programmes facultatifs (observation de la Terre, télécommunications, navigation par satellite, vols habités, microgravité, exploration, lanceurs). Ils confirment ainsi l’engagement des Etats membres de l’ESA à stimuler les avancées dans les sciences spatiales et à se placer aux avant-postes en matière de découvertes afin de soutenir le développement de services compétitifs et d’applications futures dont le citoyen européen sera le bénéficiaire. Les décisions prises portent sur les points suivants :

a) activités obligatoires de l’Agence : adoption du niveau de ressources pour la période 2006-2010 (Programme scientifique et activités de base)

b) poursuite des programmes en cours :

- souscription du programme-enveloppe d’observation de la Terre ;

- souscription de la période 2 du programme d’exploitation de la Station spatiale internationale et de la période 2 du programme européen ELIPS ;

- souscription des programmes d'évolution des lanceurs ;

- souscription du Programme de recherche de pointe sur les systèmes de télécommunications (ARTES), l’accent étant mis sur les technologies, les applications et les missions de démonstration ;

c) nouveaux programmes :

- souscription de la composante spatiale du Programme de surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES), qui représente également une contribution essentielle de l’Europe à l’initiative Système des systèmes mondiaux d’observation de la Terre (GEOSS) ;

- souscription du programme européen d’exploration spatiale Aurora, qui comprend la première mission d’exploration ExoMars ainsi qu’un programme de base destiné à préparer les futures missions d’exploration ;

- souscription des activités de préparation des futurs lanceurs ;

- souscription du Programme général de technologie de soutien (GSTP), dont l’objectif est la préparation de nouveaux programmes technologiques spécifiques axés sur le développement de technologies en rapport avec les impératifs de non-dépendance et de sécurité, ainsi que l’élaboration et la démonstration de nouveaux concepts, comme le vol de satellites en formation, afin de conduire des missions d’une grande importance stratégique et économique pour la science spatiale, l’observation de la Terre et de nouveaux domaines, notamment liés à la sécurité.

Note aux rédactions

Pour toute information complémentaire sur les questions de programme, veuillez vous reporter à la note d’information 02/2005 sur le site :

http://www.esa.int/esaCP/Pr_2_2005_i_EN.html

ou contacter :

ESA, Département Communication

Division Relations avec les médias

tél : + 33 (0)1 53 69 71 55

Pour plus d’information:

ESA, Division des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

13


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.