ESA

Back to Index

English  |  German Full story

N° 13–2010: Reconduction de Jean-Jacques Dordain dans ses fonctions de Directeur général de l'ESA

17 juin 2010

Le Conseil de l'Agence spatiale européenne a annoncé aujourd'hui la reconduction de Jean-Jacques Dordain dans ses fonctions de Directeur général de l'ESA pour un nouveau mandat de quatre ans. M. Dordain occupe ce poste depuis 2003. Ce troisième mandat s'achèvera en juin 2015.

Dans le cadre de ces fonctions, M. Dordain a été associé à de nombreuses étapes importantes pour l'Europe spatiale. Fin 2003, il a signé le premier accord-cadre entre la Communauté européenne et l'ESA, marquant le début de nouvelles relations, qui n'ont fait que se renforcer.

Après le premier Conseil Espace ESA/UE, fin 2004, M. Dordain a été le témoin, en janvier 2005, de l'atterrissage historique de la sonde Huygens de l'ESA sur Titan, la plus grande des lunes de Saturne. La sonde européenne Venus Express a été lancée en novembre de la même année, alors que l'ESA accueillait deux nouveaux Etats membres : la Grèce et le Luxembourg.

Une session remarquable du Conseil de l'ESA au niveau ministériel s'est ensuite tenue à Berlin en décembre 2005. A cette occasion, les ministres européens chargés de l'Espace ont décidé de lancer de nouveaux programmes importants, comme l'initiative GMES (Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité), devenue le deuxième programme phare de l'UE dans le domaine spatial. Le premier satellite d'essai, GIOVE-A, du premier programme phare, à savoir Galileo, a été lancé quelques semaines plus tard.

En juillet 2006, le Conseil de l'ESA a renouvelé le mandat de M. Dordain jusqu'au 1er juillet 2011. En mai 2007, le quatrième Conseil Espace ESA/UE a adopté une politique spatiale européenne, établissant un cadre politique commun pour les activités spatiales menées au sein de l'UE, de l'ESA et de ses Etats membres.

Fin 2007, les ministres européens chargés des Transports sont parvenus à un accord sur l'approvisionnement, la structure et la gouvernance de l'ensemble du programme Galileo.

Le début de l'année 2008 a été marqué par le lancement, avec deux astronautes de l'ESA, du laboratoire européen Columbus à destination de la Station spatiale internationale, ainsi que par la mise en orbite de Jules Verne, le premier véhicule de ravitaillement européen entièrement automatique, en vue de son raccordement à la Station spatiale.

L'approbation, en février 2008, d'un accord entre la CE et l'ESA relatif à GMES a été suivie, en avril, du lancement du deuxième satellite d'essai du système Galileo. En novembre, le Conseil de l'ESA siégeant au niveau ministériel a décidé de financer des programmes nouveaux et la prolongation de programmes en cours pour un montant de l'ordre de 10 milliards d'euros, incluant une hausse significative du budget de la science spatiale.

Après le lancement de GOCE, première mission d'exploration de la Terre (Earth Explorer) de l'ESA, en mars 2009, M. Dordain a sélectionné six nouveaux astronautes européens. En mai et en août, deux astronautes confirmés de l'ESA ont séjourné à bord de la Station spatiale internationale. Pour sa part, la science spatiale européenne a remporté un nouveau succès en mai, à l'occasion du lancement simultané des satellites Herschel et Planck par une Ariane 5.

En novembre 2009, la République tchèque est devenue le 18e État membre de l'ESA. Ce même mois, SMOS, satellite d'étude de l'humidité des sols et de la salinité des océans, a été lancé. A la fin de l'année, le programme ExoMars a été adopté au titre d'un accord de coopération à long terme avec la NASA concernant l'exploration de la planète rouge.

Ces dernières années ont également vu la création de partenariats public/privé importants, notamment avec Avanti (GB) pour le satellite Hylas, Inmarsat (GB) pour Alphasat, et Hispasat (E) pour l'initiative de petite mission Geo.

Le premier semestre 2010 a également été marqué par d'importants événements, et notamment par la signature de l'accord de coopération avec la Slovénie, le lancement du satellite CryoSat destiné à étudier l'épaisseur des glaces, et le démarrage d'une simulation de mission martienne de 520 jours. L'équipage de cette mission simulée comprend deux Européens, trois Russes et un Chinois.

Pendant cette période, la coopération internationale s'est également intensifiée, notamment avec la NASA (exploration robotique de Mars), la Russie (lancement futur de fusées Soyouz depuis le port spatial de l'Europe en Guyane française), le Japon (mission BepiColombo vers Mercure, mission Earthcare), la Chine (accord-cadre et coopération à la mission lunaire Chang'E) et l'Inde (contribution à la mission lunaire Chandrayaan).

Avant d'intégrer l'ESA en 1986, Jean-Jacques Dordain, de nationalité française, a occupé plusieurs fonctions à l'Office National d'Etudes et de Recherches Aérospatiales (ONERA), tout d'abord comme chercheur dans le domaine de la propulsion et des lanceurs de 1970 à 1976. Il a ensuite été coordinateur des activités spatiales de 1976 à 1983, et Directeur de la physique fondamentale de 1983 à 1986.

En 1977, il avait été choisi par l'agence spatiale française (CNES) parmi les premiers candidats astronautes français.

Dès son entrée à l'ESA en mai 1986, il a été nommé Chef du nouveau Département Promotion et Utilisation de la Station spatiale et des plates-formes. Il a ensuite été appelé à la tête du Département Utilisation de Columbus et de la microgravité, où il a dirigé quelque 80 personnes dans le cadre de nombreuses activités industrielles.

En 1993, il est devenu Directeur associé pour la stratégie, la planification et la politique internationale. En mai 1999, il a été appelé à la tête de la Direction de la stratégie et de l'évaluation technique, qui venait d'être créée. Enfin, le 15 février 2001, il a été nommé Directeur des lanceurs à l'ESA.

Jean-Jacques Dordain est membre de l'Académie internationale d'astronautique et de l'Académie des technologies, et membre associé de l'Académie royale de Belgique. Il a également enseigné à l'Ecole polytechnique, à l'Ecole nationale supérieure des techniques avancées et à l'Ecole Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
ESA - Bureau Relations avec les médias
Département Communication
Tél: + 33 1 53 69 72 99
Fax: + 33 1 53 69 76 90


Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

19


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.