ESA
19-avr-2014

Back to Index

English  |  German Full story

N° 20–2009: Un astronaute de l’ESA s’envole vers l’ISS pour une mission de livraison et de récupération de matériel

29 août 2009

Le lancement de la navette spatiale Discovery de la NASA, ce samedi 29 août, marque le début de la mission STS-128 de 13 jours à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Au sein de l’équipage se trouve l’astronaute suédois de l’ESA, Christer Fuglesang, qui effectue son deuxième vol spatial.

Discovery a décollé du Centre spatial Kennedy de la NASA à Cap Canaveral (Floride) à 5h59, heure de Paris, et a atteint l’orbite terrestre basse sans encombre. Après une journée de manœuvres et d’inspection de son système de protection thermique, la navette se mettra en route pour l’ISS ; les opérations de rendez-vous et d’amarrage sont prévues le lundi 31 août à 3h03, heure de Paris. À bord de la Station, les sept astronautes de Discovery retrouveront les six membres de l’équipage Expédition 20 et Christer Fuglesang sera accueilli par l’astronaute de l’ESA Frank De Winne, qui séjourne dans cet avant-poste orbital depuis la fin mai. Ce sera le quinzième vol d’un astronaute de l’ESA vers l’ISS depuis huit ans et la troisième fois en moins de trois ans que l’ESA aura deux astronautes présents simultanément dans la Station.

Trois sorties dans l’espace, marquées par une forte implication européenne

Au cours de sa mission, baptisée « Alissé », Fuglesang travaillera aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du complexe orbital. En sa qualité de spécialiste mission, expert en activités extravéhiculaires (EVA), Christer Fuglesang prendra part, avec l’astronaute de la NASA John Olivas, aux deux dernières des trois sorties dans l’espace que comporte la mission, programmées le jeudi 3 septembre et le samedi 5 septembre. L’objectif premier de ces deux EVA sera d’installer à l’extérieur de l’ISS plus de 20 mètres de câbles indispensables pour préparer l’arrivée, en 2010, du nœud de jonction no3 (Tranquility), fourni par l’ESA. Les astronautes en profiteront également pour démonter et remplacer un réservoir d’ammoniac (ATA) vide faisant partie du système de régulation thermique active de la Station. Le réservoir, qui pèse 800 kilogrammes, sera l’objet le plus lourd jamais manipulé dans l’espace par un seul astronaute.

La première EVA, programmée le mardi 1 septembre, sera consacrée au démontage de l’Installation européenne d’exposition au milieu spatial pour les recherches technologiques (EuTEF), qui est actuellement implantée sur une plate-forme pour charges utiles externes à l’extérieur du laboratoire Columbus de l’ESA et sera placée dans la soute de Discovery en vue de son retour sur Terre. Cette charge utile scientifique, comportant neuf expériences, a servi, pendant dix-huit mois, à exposer divers échantillons aux dures conditions spatiales, à tester des matériaux, à analyser le milieu spatial en orbite terrestre basse et à prendre des images de la Terre.

Un congélateur en orbite

Discovery transporte en outre le module logistique polyvalent (MPLM) Leonardo, fabriqué par l’Italie. Ce conteneur de fret, de la taille de Columbus, sera temporairement amarré au nœud de jonction no2 (Harmony), fourni par l’ESA, pour permettre aux astronautes de transférer directement les bâtis, les équipements et le reste de la cargaison à bord de l’ISS en bras de chemise. Christer Fuglesang sera responsable du déchargement de la cargaison, et en particulier d’un équipement majeur envoyé par l’ESA : le deuxième congélateur de laboratoire à -80°C pour l’ISS (MELFI-2), qui doit être transféré dans le laboratoire japonais Kibo afin d’assurer le stockage à très basse température des échantillons et des expériences. Les capacités offertes par MELFI-1, utilisé depuis 2006 dans le laboratoire américain Destiny, se trouveront ainsi doublées.

Leonardo apporte également aux astronautes de l’ISS, entre autres équipements, de la nourriture, des vêtements, de l’eau et des couchettes supplémentaires, qui seront elles aussi installées dans le module Kibo.

« Lors de son dernier vol à destination de l’ISS, Christer Fuglesang y avait déjà été accueilli par un astronaute de l’ESA, qui y effectuait une mission de six mois. Cette fois, il rejoindra Frank De Winne, qui est également en mission de longue durée à bord de l’ISS et en prendra bientôt le commandement. Peut-on rêver meilleure illustration de la forte implication européenne dans les vols habités ? », a déclaré, au Centre spatial Kennedy, le Directeur des Vols habités de l’ESA, Simonetta Di Pippo. « Nos astronautes s’entraînent actuellement en vue de deux autres séjours à bord de la Station et d’un vol de navette obtenu par l’Agence spatiale italienne (ASI). La prochaine génération d’astronautes européens, sélectionnée récemment, s’apprête dans le même temps à entamer sa formation de base. L’Europe est dans l’espace pour y rester et nous nous attachons quotidiennement à créer des conditions permettant de renforcer son rôle dans le domaine des vols habités et de l’exploration, dans la perspective, notamment, d’une prolongation de la durée de vie de l’ISS. »

« À nos deux astronautes, qui travaillent actuellement en orbite en collaboration avec un équipage international, s’ajoutent des centaines de scientifiques et d’ingénieurs au sol, qui exploitent les installations scientifiques de la Station. Nous récoltons désormais chaque jour le fruit des investissements consentis par les États membres en recueillant des données scientifiques concrètes issues des expériences conduites à l’intérieur et à l’extérieur de l’ISS. », fait observer le Directeur général de l’ESA, Jean-Jacques Dordain. « Notre contribution à l’ISS est très précieuse pour l’Europe car c’est sur elle que se bâtiront les futurs projets d’exploration avec nos partenaires internationaux. »

Discovery, qui se désamarrera de l’ISS le mardi 8 septembre, ramènera sur Terre l’astronaute de la NASA Timothy Kopra, qui sera remplacé au sein de l’équipage permanent de la Station par sa compatriote Nicole Stott, arrivée avec la mission STS-128. L’atterrissage est prévu le vendredi 11 septembre en Floride.

Pour plus d’information:

ESA - Bureau des relations avec les médias
Tel: media@esa.int
Fax: +33.(0)1.5369.7690



Donnez votre évaluation

Vues

Partagez

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

12


Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.