Mercredi 21 août 2002: J'apprends à prélever du sang

26 août 2002

L'apprentissage de Frank De Winne à ses responsabilités de cosmonaute-ingénieur et de cosmonaute-chercheur se poursuit en vue d'un envol, le 28 octobre prochain. Son entraînement passe par la maîtrise des situations d'urgence.

Pour la première de ma vie, j'ai prélevé du sang. Plusieurs expériences que j'aurai à accomplir à bord de l'ISS (International Space Station) concernent des analyses de sang. J'aurai à prendre du sang de mon commandant Sergueï Zaliotine et il en fera de même avec moi. Pour y arriver, je dois d'abord suivre une série de sessions d'entraînement, à l'issue desquelles j'obtiendrai un certificat.

Pour la première fois, la semaine dernière, je me suis entraîné sur un mannequin. Aujourd'hui, je montre avec un mannequin comment je réussis à maîtriser la technique de prise de sang. Après quoi, je la pratique sur des sujets qui veulent bien, comme cobayes, "prêter" leur bras. Heureusement pour eux, du premier coup, j'ai placé l'aiguille à la bonne place !

Mardi 20 août: je m'initie aux exercices d'évacuation

Ces derniers jours à la Cité des Etoiles (Zviozdny Gorodok) près de Moscou, nous apprenons ce qu'il faut faire quand, par exemple, un feu se déclare à bord de l'ISS ou dans le cas d'une dépressurisation. Où les membres de l'équipage se donnent-ils rendez-vous ? Qui fait quoi ? Quelles sont les responsabilités de chacun ? Dans certaines circonstances, il nous faudra regagner la Terre dans notre vaisseau Soyouz. Dans d'autres situations, ce ne sera pas nécessaire. Cet entraînement n'est point un luxe. Dans le passé, les Russes ont déjà affronté un incendie à bord de leur précédente station Mir. Ils ont dû aussi à se sortir d'affaire après qu'un vaisseau automatique Progress de ravitaillement soit entré en collision avec Mir.

L'équipage principal dans l'ISS a des tâches spécifiques à exécuter lors d'une situation d'urgence. Nous, comme équipage visiteur, nous devons lui porter assistance. Nous sommes d'abord responsables du bon état de notre Soyouz. Si nous avons une fuite quelque part, nous avons à effectuer un certain nombre de tâches, en tenant compte du temps dont on dispose avant une dépressurisation totale. Alors, nous aidons l'équipage principal. S'il nous reste, disons, trois ou quatre heures, nous avons peu de chance de découvrir la fuite et de la colmater. Dans ce cas d'urgence, il est très important pour nous de placer dans le Soyouz les expériences ou autres matériels qui doivent être absolument ramenés sur Terre.

Dimanche 18 août: Show aérien à la Cité des Etoiles

Si ma vie, bien évidemment, est tournée vers l'espace, je me ménage quelquefois du temps pour m'occuper d'autre chose. Je suis allé aujourd'hui à un show aérien sur la base militaire de la Cité des Etoiles, accompagné de mon collègue néerlandais André Kuipers. Des appareils de la Force Aérienne Russe se sont livrés à des démonstrations. Il y avait une assistance nombreuse et nous y avons passé toute la journée.

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.