Accord entre l'ESA et Thales Alenia Space pour le développement du démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV

16 juin 2009

Aujourd’hui sur le salon du Bourget, l’Agence spatiale européenne (ESA) et Thales Alenia Space ont signé un accord préliminaire (Authorization To Proceed) pour le développement du démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV (Intermediate eXperimental Vehicle).

Le projet IXV s’inscrit dans le Programme préparatoire de lanceurs futurs (Future Launchers Preparatory Programme, FLPP) de l’ESA. Ce projet a pour objectif de développer un système de rentrée atmosphérique autonome caractérisé par de hautes performances aérodynamiques grâce à une configuration d’hypersustentateur, et équipé d’un système de contrôle de haute technologie, combinant propulsion et surfaces aérodynamiques, ainsi que de protections thermiques de pointe pour la rentrée atmosphérique.

Le véhicule, d'une masse de près de 1800 kg, sera lancé par Vega du Port Spatial Européen de Kourou. Le lanceur emportera le démonstrateur IXV à une altitude d’environ 450 km à partir de laquelle il entamera son vol de retour vers la Terre pour revenir en douceur effectuer un amerrissage en toute sécurité dans l’océan Pacifique. Avec une vitesse de rentrée d’environ 7,5 km/s, le système IXV effectuera une mission pleinement représentative d’une mission de retour depuis l’orbite basse.

Thales Alenia Space aura la responsabilité de la consolidation de la définition, ainsi que du développement et de l’intégration du véhicule. Il lui incombera également de diriger un consortium rassemblant les principaux industriels européens associés à des centres de recherche et des universités d’Allemagne, d'Autriche, de Belgique, d'Espagne, de France, d'Irlande, d'Italie, des Pays-Bas, du Portugal, de Suède et de Suisse. La livraison du démonstrateur à l’ESA est prévue pour la fin 2012.

« La mission IXV est une occasion unique de s’attaquer à une grande partie des besoins européens de base en matière de rentrée d’orbite basse, en consolidant l’expérience et le savoir-faire nécessaires pour le développement des systèmes de rentrée européens à venir » a déclaré Giorgio Tumino, Directeur du projet IXV à l’ESA, « En particulier, la performance aérodynamique et la caractéristique aérothermodynamique de la phase de rentrée, les matériaux de protection thermique et le système de guidage, navigation et contrôle. »

« Cet accord, qui marque le passage du projet IXV en phase de développement, vient apporter une contribution concrète à la consolidation du savoir-faire européen pour les missions de retour d’orbite basse, après des années d’études continues en Europe » a souligné Antonio Fabrizi, Directeur des lanceurs à l’ESA.

D’autres lanceurs font l’actualité au Bourget

Hier (le 15 juin 2009), l’ESA et Arianespace ont signé un accord-cadre portant sur la fourniture de services de lancement. Le principal objectif de ce contrat est de maximiser l’utilisation des fusées Ariane, Vega et Soyouz sur le Centre spatial de Guyane, tout en assurant des services de lancement à des tarifs concurrentiels pour les missions de l’ESA.

Demain (le 17 juin 2009), l’ESA signera un contrat de 20 millions d’euros avec le consortium Joint Propulsion Team, composé d’Avio SpA en Italie, Astrium GmbH en Allemagne et Snecma (groupe Safran) en France, pour le développement du démonstrateur HTE (Hight Thrust Engine), un moteur à forte poussée et à ergols liquides préfigurant celui qui pourrait propulser le premier étage de la nouvelle génération de lanceurs européens.

Plus d'informations auprès de :

ESA – Bureau des relations avec les médias
Département Communication et Connaissances
Tél. + 33 1 5369 7299
Courriel :
Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.