Deuxième vol spatial pour un astronaute espagnol de l’ESA

Michael Foale, Alexander Kaleri and Pedro Duque in front of the rocket fairing
16 octobre 2003

ESA PR 65-2003. Une capsule Soyouz TMA-3 sera lancée du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le 18 octobre 2003 à 11h37 heure locale (7h37 heure de Paris) dans le cadre du vol Soyouz 7S à destination de la Station spatiale internationale (ISS). L’Espagnol Pedro Duque (mission Cervantès) prendra place à bord de cette capsule aux côtés des membres de l’équipage "Expedition 8" de l'ISS.

Pedro Duque fait partie du Corps des astronautes de l’ESA depuis 1992. Il sera le sixième astronaute européen, et le premier Espagnol, à se rendre à bord de l’ISS. La mission de dix jours baptisée Cervantès – en hommage à l’auteur du célèbre roman Don Quichotte – a notamment pour objectif d’exécuter un programme scientifique de grande ampleur. Les expériences, réalisées par Pedro Duque, porteront sur différents domaines : sciences physiques et sciences de la vie, observation de la Terre, enseignement et technologie. Elles seront, pour la plupart, conduites dans la partie russe de la station. Certaines, en revanche, devraient être menées dans le laboratoire américain Destiny de la NASA. Ce programme scientifique supposera, entre autres, d’utiliser la Boîte à gants pour la recherche en microgravité (MSG), mise au point par l’Europe.

“L’occasion de voyager dans l’espace ne se présente pas tous les jours”, rappelle Pedro Duque. “Je suis donc résolu à exploiter pleinement chaque instant de ma mission et à exécuter les expériences de la manière la plus efficace possible. Je suis fier de représenter quelque 40 millions de citoyens espagnols”, ajoute-t-il.

Pour l’Europe, la mission Cervantès joue aussi un rôle important dans la mesure où elle permet aux astronautes de l’ESA d’accumuler de l’expérience avant le lancement de Columbus, le laboratoire européen qui sera raccordé à la station spatiale. Pedro Duque a participé au développement de ce laboratoire et notamment à sa conception du point de vue de la facilité d’exploitation et de maintenance ainsi qu’à la vérification de l’ergonomie de sa structure. L’expérience pratique que l’astronaute espagnol pourra acquérir pendant son séjour à bord de l’ISS sera profitable au développement, en cours, du laboratoire Columbus et des moyens de recherche associés.

La mission Soyouz 7S/Cervantès a également pour objectif de relever l’équipage de la station et de remplacer le vaisseau Soyouz TMA-2 actuellement amarré à l’ISS.

Pedro Duque exercera les fonctions d’ingénieur de bord pendant la phase ascensionnelle de la capsule Soyouz TMA-3, participant activement aux activités de pilotage. Il aura pour compagnons le cosmonaute russe de Rosaviakosmos Alexandre Kaleri, au poste de commandant, et l’astronaute de la NASA Michael Foale. Le Russe et l’Américain formeront le huitième équipage de la station, qu’ils occuperont pendant six mois environ. Deux jours après son lancement, le vaisseau Soyouz TMA-3 s’amarrera au complexe orbital, à 400 km de la Terre.

Transfer of the Soyuz
Transfer of the launch vehicle with the Soyuz TMA-3 spacecraft

Pedro Duque quittera la station orbitale le 28 octobre 2003 à bord du Soyouz TMA?2. Pour ce voyage effectué en tant qu’ingénieur de bord, il sera accompagné des membres de l’équipage « Expedition 7 », Iouri Malentchenko et Edward Lu, arrivés à la station le 28 avril 2003 à bord de ce Soyouz TMA-2. Le remplacement périodique du véhicule de sauvetage, dont un exemplaire doit rester amarré en permanence à l’ISS, s’impose pour des raisons de sécurité.

Le vol de Pedro Duque est financé par le ministère espagnol de la science et de la technologie via le Centre de développement technologique et industriel (CDTI). Il s’inscrit dans un accord-cadre conclu entre l’ESA et l’agence spatiale russe Rosaviakosmos, qui fournit des occasions de vol aux astronautes européens.

“Grâce à la poursuite de la coopération des partenaires de l’ISS, nous envisageons avec optimisme un avenir productif et bénéfique pour toutes les entités prenant part au programme ISS”, déclare Jörg Feustel-Büechl, Directeur des Vols habités à l’ESA. “En permettant à la mission Cervantès de se concrétiser, l’Agence spatiale européenne témoigne de sa détermination à repousser les limites de la recherche dans le domaine des vols spatiaux habités et à repousser les limites de la coopération internationale et de l’amitié entre les peuples”.

Il était prévu, à l’origine, de réaliser la mission Cervantès en avril 2003. A la suite toutefois de l’accident de la navette Columbia, l’ESA a été invitée par ses partenaires de l’ISS à renoncer à ce vol pour permettre la relève de l’équipage. L’ESA a accepté et la mission de Pedro Duque s’est trouvée reportée à octobre 2003.

La mission Cervantès succède à la mission Odissea, réalisée en octobre-novembre 2002 avec l’astronaute belge Frank De Winne. Elle est la quatrième d’une série de missions Soyouz européennes avec équipage programmées pour desservir la station spatiale.

Depuis octobre 2002, Pedro Duque a passé la plupart de son temps d’entraînement au Centre de formation des astronautes Iouri Gagarine à la Cité des étoiles, près de Moscou. Cet entraînement a été complété par des formations au Centre de technologie de l’ESA (ESTEC) à Noordwijk (Pays-Bas) et au Centre spatial Johnson à Houston.

Soyuz TMA-3 inspection
Inspection of the Soyuz TMA-3 capsule

Il s’agit du deuxième vol spatial de Pedro Duque qui a déjà participé, en qualité de spécialiste mission, au vol STS-95 de la navette Discovery (du 29 octobre au 7 novembre 1998) pour un programme de recherches sur le Soleil. Pour cet astronaute de 40 ans, qui a intégré le Corps des astronautes de l’ESA voici plus de dix ans, le vol d’octobre réalisé au moyen d’un lanceur russe Soyouz aura peu de points communs avec celui qu’il a déjà accompli à bord de la navette spatiale américaine.

A la différence du premier vol spatial de Pedro Duque, la mission Cervantès exigera une participation active au pilotage dès le décollage.

“Les méthodes d’entraînement sont très différentes selon que la mission se déroule à bord de la navette ou de la capsule Soyouz. Pour la navette, nous étions comme des passagers et le travail n’a commencé qu’à l’arrivée en orbite », explique l’astronaute espagnol, qui interviendra comme ingénieur de bord sur le vol Soyouz.

L’astronaute néerlandais de l’ESA André Kuipers – doublure de Pedro Duque pour la mission Cervantès – effectuera lui-même une mission Soyouz pour le compte des Pays-Bas en avril 2004. C’est le Service de télévision de l’ESA qui assurera la transmission en direct par satellite du lancement de la mission Cervantès depuis Baïkonour. Pour plus de détails sur cette transmission, veuillez contacter l’ESA au site : http://television.esa.int

Pour tout complément d’information, prière de contacter :

ESA – Service Relations avec les médias
Tel: +33 (0)1.5369.71.55
Fax: +33 (0)1.5369.76.90

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.