ESAEducationAccueilMétéo et climatChangement globalLes catatastrophes naturelles
   
À propos d'Eduspace
Qu’est-ce qu’Eduspace?Les outils d’Eduspace
Sélectionnez votre langue
Principes de télédétection
Qu’est-ce que la télédétection ?La télédétection en détailléHistoire de l’observation de la TerreCartographie et données satelliteOrbites des satellitesSatellites d’observation de la Terre
Ressources
Multimedia
Earth images galleryImage GalleryVideo Gallery
Services
Contact usRecherche dans Eduspace
 
 
 
 
 
printer friendly page
Graphs of spectral signatures of water, soil and vegetation
Graphique de signatures spectrales de l’eau, du sol et de la végétation
Cartographie de la végétation
 
Lorsque le satellite distingue les différentes surfaces, il détecte les rayonnements ou les reflets dans certaines longueurs d’ondes, également appelées canaux, propres aux signatures spectrales des surfaces en question. L’illustration ci-dessus montre, par exemple, que si vous voulez distinguer un terrain nu d’un terrain couvert de végétation, vous devez le « balayer » dans les plages des 0,6–0,7 micromètres et 0,7–0,9 micromètres.

La végétation réfléchit fortement dans la plage des 0,7–0,9 micromètres, tandis qu’elle réfléchit peu dans la région des 0,6–0,7 micromètres. La signature spectrale de la végétation étant très caractéristique, la distinction entre terrain nu et verdure ne pose généralement aucun problème. La différence entre le réfléchissement dans le visible et dans le proche infrarouge peut, comme nous l’avons déjà indiqué, aider à déterminer la photosynthèse et la croissance des plantes.

L’indice NDVI (Normalized Difference Vegetation Index, soit indice de différence normalisée de la végétation) se calcule généralement comme suit :

NDVI= Proche Infrarouge - Rouge

Proche Infrarouge + Rouge
 
 
Global vegetation map for July based on a mosaic of NOAA data
Carte de la végétation de l’Europe et de l’Afrique en juillet 1992
C’est sur la base de cette simple formule qu’a été cartographiée la répartition mondiale de la végétation.

L’image de gauche représente une carte mondiale de la végétation en juillet, basée sur une mosaique de données NOAA. Comparez-la avec les cartes du climat et de la végétation qui vous sont proposées dans l’atlas.

Du fait des problèmes récurrents de sécheresse dont souffre le Sahel, au Sud du Sahara, des tentatives particulières ont été mises en œuvre pour cartographier la végétation locale de manière très détaillée. Une série de cartes de la végétation couvrant toute la saison donneront une impression de la production totale de biomasse durant la période de croissance. Les données satellite peuvent être transformées en kilogrammes (Kg) de biomasse par hectare (ha) avec une grande précision, en mesurant certaines zones de contrôle et en ajustant les résultats de la télédétection.
 
 
Vegetation map of Europe and Africa in July and January
Carte de la végétation de l’Europe et de l’Afrique en juillet et janvier 1992
Ainsi, de vastes zones géographiques peuvent être cartographiées à intervalles rapprochés, ce qui devrait permettre de détecter les problèmes de sécheresse à l’avance. Par exemple, vous pouvez visiter le système d'information HAPEX SAHEL.

Visionnez également un film Quicktime des variations mensuelles (342Kb)
 
 

 


La télédétection
IntroductionTechnologie radarLes canaux de LandsatSignatures spectralesClassification des zonesPerturbations atmosphériques
Liens utiles
Le système d'information HAPEX SAHEL
Animation
Variations mensuelles (QuickTime)
 
 
 
   Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.