L'ISS reçoit du matériel scientifique incluant la première expérience conçue par des étudiants européens

Progress approaches the aft docking port on the Zvezda Service M
L’amarrage de Progress à la Station s'est produit le 31 août
9 septembre 2003

ESA INFO 15-2003. La préparation de la mission espagnole Soyouz à bord de la Station spatiale internationale (ISS), qui aura lieu en octobre prochain, a franchi une nouvelle étape avec l’amarrage réussi à la Station d’un véhicule automatique Progress le 31 août à 5h41 (heure de Paris).

Ce véhicule Progress M-48 avait décollé le 29 août dernier à 3h48 (heure de Paris) du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) pour la mission 12P à destination de l’ISS.

Le Progress est un véhicule de ravitaillement de l’ISS. A bord du M-48 avait été placé du matériel scientifique européen qui jouera un rôle important dans la mission de l’astronaute de l’ESA Pedro Duque, prévue le 18 octobre prochain. Cet astronaute de nationalité espagnole devra en effet exécuter un certain nombre d’expériences en sciences physiques, physiologie humaine et biologie ainsi que des expériences à visée pédagogique.

Winograd experiment
L'expérience Winograd

La cargaison européenne transportée par le Progress M-48 comprend notamment l’expérience WINOGRAD, conçue par des étudiants dans le but de comparer la croissance en microgravité et sur Terre de micro-organismes cultivés dans des colonnes de Winogradsky.

L’expérience de la colonne de Winogradsky consiste à cultiver différents types de bactéries, les déchets d’une bactérie servant de nutriment à l’autre. Sur Terre, ces bactéries vivent dans des étangs ou des lacs et utilisent la lumière qu’elles reçoivent pour réaliser la photosynthèse. Cette propriété les rend intéressantes aux yeux des scientifiques, qui espèrent en apprendre davantage sur le rôle que pourraient jouer ces bactéries dans les futures missions spatiales de longue durée. Elles pourraient en effet contribuer à l’élimination des déchets ainsi qu’au recyclage de l’air et de l’eau, et le gaz qu’elles produisent pourrait être utilisé comme carburant.

Parce qu’elle contient des organismes vivants, l’expérience WINOGRAD devait être embarquée au dernier moment. C’est la raison pour laquelle elle est l’une des dernières à avoir été installée à bord du Progress M-48, huit heures seulement avant le lancement. L’expérience sera mise en route dès le mois de septembre par l’équipage actuel de la Station, en attendant l’arrivée de Pedro Duque en octobre.

Le Progress M-48 a par ailleurs emporté vers l’ISS plusieurs éléments importants d’une autre expérience européenne, PROMISS-2, destinée à mieux comprendre les processus fondamentaux qui sont à la base de la cristallisation des protéines.

Progress M-48 was launched on 29 August from Baikonur
Progress M-48 a été lancé le 29 août dernier

Du matériel destiné à trois expériences dans le domaine des sciences de la vie a également été embarqué sur ce vol. Deux d’entre elles, NEUROCOG et CARDIOCOG, ont déjà été menées à bien par l’astronaute belge de l’ESA Frank de Winne lors de la mission Odissea en octobre 2002. De nouvelles analyses doivent maintenant être menées à partir des résultats obtenus.

L’expérience NEUROCOG vise à étudier la façon dont l’être humain se repère dans l’espace, le rôle que jouent dans ce processus les informations sensorielles transmises par la vue, l’équilibre, le mouvement et la position et en quoi l’état d’apesanteur modifie cette perception de l’espace. Quant à l’expérience CARDIOCOG, elle a pour but d’étudier l’influence de la microgravité sur les fonctions cardiovasculaires et respiratoires.

La troisième expérience de l’ESA dans le domaine des sciences de la vie est dénommée BMI. Elle consistera à mesurer les variations de la pression artérielle sur une durée de 24 heures et ses résultats permettront peut-être de mettre au point des mesures de prévention des troubles de la coagulation sanguine observés chez l’être humain en microgravité.

En outre, le véhicule a livré à la Station une unité d’activation biologique destinée aux expériences ROOT et GENE. Le prochain vol vers l’ISS sera celui du vaisseau Soyouz TMA-3, avec à son bord l’astronaute de l’ESA Pedro Duque.

Training Star City Duque
Pedro Duque durant son entrainement à Star City

Pedro Duque aura d’autres tâches importantes à accomplir au cours de sa mission. L’une d’entre elle consistera à participer au remplacement du vaisseau Soyouz TMA-2, chaloupe de sauvetage amarrée à la Station depuis le mois d’avril. Ce sera en effet le moment de procéder à la relève de l’équipage de la Station.

Duque assurera la fonction d’ingénieur de vol à bord de la mission Soyouz TMA-3 qui, en dehors de lui-même, emportera vers l’ISS l’équipage « expedition 8 » composé de l’astronaute américain Michael Foale et du cosmonaute russe Alexander Kaleri. Il rentrera à bord du vaisseau Soyouz TMA-2 en compagnie de l’équipage « expedition 7 » (composé de l’astronaute américain Ed Lu et du cosmonaute russe Yuri Malentchenko), actuellement à bord de la Station.

Pour se préparer à cette mission, Pedro Duque poursuit actuellement son entraînement à la Cité des étoiles, à Moscou. Sixième astronaute européen à se rendre à bord de la Station spatiale internationale, il sera le premier à avoir pour doublure un autre Européen, l’astronaute néerlandais de l’ESA André Kuipers qui doit s’envoler vers l’ISS en avril 2004 à bord d’une mission Soyouz néerlandaise.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

ESA - Service Relations avec les médias
Tél. : + 33(0)1 53 69 71 55
Fax : + 33(0)1 53 69 76 90

Copyright 2000 - 2014 © European Space Agency. All rights reserved.