L’astéroïde Lutetia (dimensions de 132 x 101 x 76 kilomètres) tel que photographié en juillet 2010 par la sonde de l’ESA Rosetta lors de son voyage vers la comète Churyumov-Gerasimenko
Agency

Et si un asteroïde menaçait la Terre ?

14/09/2016 357 views 7 likes
ESA / Space in Member States / Belgium - Français

Les nombreux cratères sur la lune et sur d’autres corps célestes de notre système solaire sont les témoins d’un passé violent. Bien que la terre soit protégée – jusqu’à un certain point – par son atmosphère, il n’est pas impensable qu’un astéroïde s’écrase un jour à la surface de notre planète. Avec d’autres, l’ESA s’est attelée à cette question épineuse. L’émission Matière grise de la RTBF y consacre prochainement l’un de ses numéros.

On estime à 150 le nombre d'astéroïdes qui passent chaque année à proximité de la Terre. Pour la plupart, ils croisent l'orbite de notre planète sans la heurter, heureusement. Mais ces gros rochers, vestiges de la période qui a vu naître notre système solaire, peuvent de temps en temps terminer leur course sur la Terre, avec parfois des conséquences majeures.

Ce fut le cas il y a 65 millions d’années lorsque un gigantesque impact a probablement mis un terme au règne des dinosaures.

La presqu’île du Yucatan, au Mexique, abrite le lieu de l’impact qui a mis fin à l’existence des dinosaures il y 65 millions d’années
La presqu’île du Yucatan, au Mexique, abrite le lieu de l’impact qui a mis fin à l’existence des dinosaures il y 65 millions d’années

Mais même aujourd’hui, la Terre, notre port d’attache au milieu du cosmos, reste menacé. La plupart d’entre nous n’a pas oublié les images de l’objet qui est rentré dans l’atmosphère à une vitesse de 20 kilomètres par seconde le 15 février 2013, dans les environs de la ville russe de Tcheliabinsk.

L’énorme onde de choc qui en découla a endommagé 7.000 bâtiments et blessé 1.500 personnes. Pourtant, la taille de cet objet n’était estimée qu’à 20 mètres.

Les scientifiques et les agences spatiales du monde entier réfléchissent dès lors sans relâche à ce qu’il serait possible de faire afin de protéger à l’avenir notre planète d’un tel impact.

Notre pays est partie prenante à cet effort grâce à des scientifiques qui se rendent jusqu’au pôle Sud en quête de météorites – ce sont les débris d’astéroïdes qui s’écrasent sur terre – afin d’en étudier la composition et d’en savoir ainsi davantage sur la naissance de la Terre et de notre système solaire.

Vue d’artiste de la sonde de l’ESA AIM à proximité de l’astéroïde Didymos
Vue d’artiste de la sonde de l’ESA AIM à proximité de l’astéroïde Didymos

Le télescope belge TRAPPIST (Transiting Planets and Planetesimals Small Telescope) installé dans l’un des sites du European Southern Observatory (ESO) au Chili est notamment utilisé afin de détecter d’éventuels astéroïdes potentiellement dangereux.

C’est ainsi que des données d’observation fournies par ce télescope ont permis de déterminer qu’Apophis, un bloc de roche de 350 mètres, ne rentrerait finalement pas en collision avec la terre en 2029 comme certains l’avaient d’abord craint.

Mais que faire dans l’hypothèse où un objet se dirigerait effectivement tout droit sur nous ? L’ESA et la NASA, son homologue américaine, travaillent d’ores et déjà sur un scénario qui viserait à faire dévier l’orbite d’un astéroïde. Notre pays participe ici aussi aux recherches.

Les ambitions de l’ESA pour cette Asteroid Impact Mission (AIM) sont détaillées dans l’article ci-dessous :
Des chercheurs belges vont-ils contribuer à dévier le cours d’un astéroïde ? 

En pratique

Le magazine de la RTBF Matière grise consacre une émission spéciale aux menaces posées par les astéroïdes. Et si un astéroïde menaçait la Terre ? sera diffusée sur La Une le mercredi 21 septembre à 23h15 et rediffusée le dimanche 25 septembre à 7h30.

Related Articles

Related Links