Back to Index English German
Agency

N° 20–2017: Appel aux medias : Lancement du satellite Sentinelle 5P de Copernicus

25 September 2017

Un nouveau satellite du programme européen Copernicus sera lancé depuis le Cosmodrome de Plessetsk, dans le Nord de la Russie, le 13 octobre  à 09h27 TU (11h27, heure de Paris). Les représentants des médias sont invités à suivre ce lancement en participant à l’événement presse organisé au Centre européen de Recherche et de Technologie spatiales de l’ESA (ESTEC) situé à Noordwijk, aux Pays-Bas.

La flotte de satellites Sentinelle a pour mission de fournir les très nombreuses données et images sur lesquelles s’appuie le programme Copernicus de la Commission européenne.

Ce programme de surveillance de l’environnement hors pair nous offre de nouvelles perspectives dans l’observation et la gestion de notre environnement, dans la compréhension et l’atténuation des effets du changement climatique et dans la préservation des modes de vie.

Dénommée Sentinelle 5P pour « précurseur de Sentinelle 5 », cette nouvelle mission est la première du programme Copernicus à être consacrée à la surveillance de notre atmosphère. Elle comprend  un spectromètre de pointe, Tropomi, qui est capable de mesurer les concentrations d’aérosols et de nombreux gaz à l’état de traces tels que le dioxyde d’azote, l’ozone, le formaldéhyde, le dioxyde de soufre, le méthane ou le monoxyde de carbone, qui sont tous présents dans l’air que nous respirons et influent par conséquent sur notre santé et le climat de notre planète.

Doté d’une largeur de fauchée de 2600 km, le satellite pourra cartographier quotidiennement l’ensemble de la planète. Les informations qu’il recueillera viendront alimenter le Service de surveillance de l’atmosphère de Copernicus, qui a pour fonction d’établir des prévisions de la qualité de l’air et de fournir une aide à la décision.

D’autres services bénéficieront également des données de Sentinelle 5P, notamment les services de surveillance des émissions de cendres volcaniques, indispensables à la sécurité du trafic aérien, ou encore les services de suivi des concentrations en rayonnements UV dangereux pour notre épiderme.

En outre, les scientifiques exploiteront les données afin d’approfondir leur connaissance des principaux processus atmosphériques qui influent sur notre climat et sur la formation de trous dans la couche d’ozone.

Sentinelle 5P a été mis au point pour assurer la continuité des observations de l’instrument Sciamachy du satellite Envisat, en attendant que Sentinelle 5 ne prenne la relève, mais aussi pour compléter les données fournies par l’instrument GOME-2 à bord des satellites MetOp.

Par la suite, les charges utiles Sentinelle 4 en orbite géostationnaire et Sentinelle 5 en orbite polaire, toutes deux embarquées sur des satellites météorologiques exploités par Eumetsat, surveilleront de concert la composition de l’atmosphère pour les besoins des services atmosphériques de Copernicus.

D’ici là, la mission Sentinelle-5P jouera un rôle clé dans la surveillance de la pollution atmosphérique.

Cette mission est le fruit d’une collaboration étroite entre l’ESA, la Commission européenne, le Bureau néerlandais des affaires spatiales, l’industrie, des utilisateurs de données et des scientifiques. Le satellite été conçu et fabriqué par un consortium réunissant près de 30 sociétés et dirigé par Airbus Defence and Space UK et NL.

Toutes les informations et les actualités relatives à cette mission sont accessibles à l’adresse suivante : www.esa.int/Sentinel-5P

Fil Twitter : #Sentinel5P

 

Événement presse à l’occasion du lancement  - Centre de Recherche et de Technologie spatiales de l’ESA (ESTEC)

10h00       Ouverture des portes         

10h30       Allocution de bienvenue du Directeur général de l’ESA, Jan Woerner

Introduction du Directeur des programmes d’observation de la Terre de l’ESA, Josef Aschbacher.

Interventions de représentants de la Commission européenne, du Bureau néerlandais des affaires spatiales et de l’Institut royal néerlandais de météorologie.

Évocation par des experts du domaine des résultats attendus de la mission Sentinelle 5P et de ses retombées socio-économiques.

Retransmission en direct du Centre européen d’opérations spatiales de l’ESA, à Darmstadt, du lancement effectué depuis le cosmodrome de Plessetsk, en Russie.

11h27       Décollage de Plessetsk

11h35       Déjeuner

12h45       Couverture en direct de la séparation du satellite, du déploiement de ses panneaux solaires et de l’acquisition du premier signal.

Les représentants des médias qui souhaitent participer à cet événement doivent s’inscrire avant le 10 octobre à l’adresse suivante : https://myconvento.com/public/event_register/index/1890100

Comment se rendre à l’ESTEC : http://www.esa.int/About_Us/ESTEC/How_to_get_to_ESTEC 

 

Couverture du lancement

ESA TV 

ESA TV proposera aux diffuseurs une retransmission du lancement depuis Plessetsk en direct par satellite ou en streaming. Des vidéos sont disponibles parmi les archives ESA TV

Pour davantage de détails, consultez la page suivante : http://esatv.esa.int/Television

Site Internet

Le lancement et l’évènement presse organisé à l’ESTEC feront  l’objet d’une retransmission vidéo en direct sur le portail de l’ESA, avec des informations actualisées en permanence : www.esa.int/sentinel5P et www.livestream.com/eurospaceagency

Une sélection de vidéos, notamment des entretiens avec des membres de l’équipe et des animations, sont disponibles à l’adresse suivante : www.esa.int/spaceinvideos/Missions/Sentinel-5P 

Photos

Vous trouverez les photos de la mission à l’adresse suivante : www.esa.int/spaceinimages/Missions/Sentinel-5P

 

 

À propos de l’Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne (ESA) constitue la porte d’accès de l’Europe à l’espace.

L’ESA est une organisation intergouvernementale créée en 1975, dont la mission consiste à œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier.

L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Slovénie a le statut de membre associé.

En outre, l’ESA a mis en place une coopération officielle avec six États membres de l’UE. Le Canada participe par ailleurs à certains programmes de l’ESA au titre d’un accord de coopération.

En coordonnant les ressources financières et intellectuelles de ses membres, l’ESA peut entreprendre des programmes et des activités qui vont bien au-delà de ce que pourrait réaliser chacun de ces pays à titre individuel. Elle coopère en particulier avec l’UE à la mise en œuvre des programmes Galileo et Copernicus ainsi qu’avec EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques.

Grâce aux lanceurs, aux satellites et aux moyens sol développés par l’ESA, l’Europe joue un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

Aujourd’hui, l’ESA développe et place en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunication et d’astronomie, expédie des sondes jusqu’aux confins du Système solaire et participe à l’exploration humaine de l’espace. L’ESA mène également un vaste programme d’applications couvrant le développement de services dans le domaine de l’observation de la Terre, de la navigation et des télécommunications.

Pour en savoir plus sur l’ESA www.esa.int

Pour toute autre information, veuillez contacter :

Bureau Relations avec les médias de l’ESA

Tél : +33 1 53 69 72 99

Courriel : media@esa.int